Fogo.gif (21280 bytes)logo.jpg (8356 bytes)Fogo.gif (21280 bytes)

CONNAIS A TOI-MÊME

    La soif de connaissance fait partie de l’être humain. Dès sa naissance jusqu’à sa mort  il cherche à connaître tout. Qu’est-ce que c’est? Pourquoi? D’où vient-il? Etc. .

     Cette volonté eternelle qui ne suffit jamais, c”est pourquoi ce qu’on cherche c”est une chose qui se cache de la lumière de la sagesse. Chaque rideau qui se lève, un autre se montre. Dans la science, nous divisons la matière jusqu’à sa dernière partie: la molécule. Au dessus de la molécule, chaque division est responsable par l’altérations des caractéristiques physiques de la matière. Mais on n’est pas satisfait  avec cette connaissance. Il faut savoir beaucoup plus.

     Nous avons ragmenté la molécule et voilà  l’atome. Ici, l’univers a resté un peut différent. L’infinie compléxité des choses qui le composaient , des formes, des couleurs, etc., manifestées dans les choses les plus simples comme les fleurs, les pierres, l’eau, l’air, se sont réduites en seulement 96 éléments. Et oui, cette infinité de choses qui forment l’univers, le monde où nous habitons, sont des simples compositions de ces 96 types de petits ballons sans couleur et sans grâce. Les atomes.

     Sommes nous satisfaits maintenant? Non! Ce n’est pas tout ce qui nous voulons.

     La recherche n’est pas finie. Elle continue encore plus grande.

     On m’a dit que l’atome était indivisible. Point finale. Mais non! Il y a encore un rideau à ouvrir, un espoir de découvertes. Nous divisons l’atome et nous découvrons ses parties: les protons, les élétrons et les nêutrons. Nous sommes les seigneurs de l”énérgie! Nous sommes capables de finir avec le planète où nous habitons, mais nous avons encore le désir de beaucoup plus de découvertes.

     La définition des particules de l’atome est parfaite. Nous avons défini l’élétron comme “Une partie de rien négativemente chargée”.

     Quelle ironie! D~es le principe nous avons cherché le TOUT, et maintemant nous sommes arrivés au RIEN. Socrates avait raison quand il disait que “je sais que je ne sais rien”. Même en connaissant cette vérité nous tournons nos yeux vers l”invisible.

     Nous avons crée les dieux, le paradis et l’enfer, les anges et les diables. Ils sont toujours à notre service pous changer nos qualités et nos défauts. Mais, même comme ça la recherche n’est pas finie. Que faire? Qu’est-ce que nous voulons connaître?

     Nous voulons connaître le PRINCIPE de tout, la raison des choses, le pourquoi de l’existence. Dans ce PRINCIPE il y a la FIN. Nous voulons l’Alpha et l’Omega. Dans le centre de l ‘Alpha et de l’Omega il y a la  VÉRITÉ. Elle s’appelle GNOSE, PAN, ON ou SOU, la conscience de soi-même.

     Le message du symbol de la teognosie veut nous dire que pour arriver à la sagesse du TOUT il faut d’abord connaître à soi-même ( l’auto-connaissance).

Maitre Iráklis

 

MAIA  -  LE MONDE DE L’ILLUSION

 

     Ce que c’est... il n’existe pas encore... et ce qui existe n’est pas là!

     Pous meilleur comprendre la subjectivité du monde où nous sommes, il faut comprendre la rélation entre trois choses différentes par la ressamblance mais inséparables et qui organisent l ‘Univers. Ce sont: l’espace, le temps et le mouvement.

     Il est impossible de comprendre un espace sans un mouvement dans un certain temps.

     Et aussi on ne peut pas comprendre un temps sans un mouvement dans un certain espace.

     Et il ný a pas un mouvement au dehors de l’espace et du temps.

     Quand on annule un seul des trois éléments, les deux autres disparaissent; c’est à dire, ce ne sont pas des potentialités physiques mais psychiques, elles ne sont pas parties de l’univers physique, mais un observateur de cet univers.

     Tout ce qui se passe, se passe seulement quand témoigné par un observateur, et cet observateur le comprends quand il se manifeste dans ces trois éléments, c’est à dire: l’espace, le temps et le mouvement.

     Maintenant nous pouvons voir que quand il n’y a pas un observateur, rien ne se passe.

     En train de considérer que l’univers c’est la somme de tout ce qui se passe, nous arrivons à la conclusion que l’univers existe parce quíl y a un observateur comme spéctateur.

     Quand tout ce qui se passe, change dans l’espace et dans le temps, l’univers change aussi, elles font disparaître quelques choses et font naître d’autres choses, mais quand on fait disparaître le spéctateur, l’univers tout entier disparait aussi.

 Bioenergie

Goldbar2.gif (1112 bytes)

| INICIALMENU | BIOENERGIE | PSYCHOTHRÔNQUE | BIOGERATEUR | ORIENTATION  |

| EXPERIÊNCES | KIRLEOGRAPHIE |AURA | SOU | SYMBOLE | MAITRE IRAKLIS | SHOP |